BSM

Concours d'idées / Ville de Lorient / Restructuration de l'ex-base des sous-marins de Keroman / Projet mentionné 
Date de conception : 99 / projet sélectionné
Maître d'ouvrage : District du Pays de Lorient
Composition de l'équipe de maîtrise d'oeuvre / Architectes : block / P.Riffaud , S.Lagre / Bureau d'Etude :Isateg Nantes /Coût du projet : de 400 000 000 F HT à 500 000 000 F HT 

Mapping Le camouflage apparaît alors comme un signe totem, comme une forme indexée du contexte maritime. Le camouflage n'est plus dirigé par une conception homochromique de la dissimulation - cette propriété de prendre la coloration des objets qui sont autour - mais par la volonté de constituer véritablement le signe d'une appartenance par un grimage aux vertus quasiment magiques. Des éléments glissent vers le signe et renvoient à d'autres signes comme dans une chambre d'écho : La mer pixellisée devient interface paysagère de l'architecture des bunkers. 

Objets dérivés Le processus de formalisation du projet, produit de l'image dont l'aspect graphique rend possible des usages nouveaux échappant à la sphère réductrice des images. Elle interroge toutes les échelles du bâtiment et de la ville. Ainsi l'intervention graphique minimale de camouflage sur la base des sous-marins, implique, une série de produits dérivés. Ils constituent eux-mêmes une seconde strate d'indexation urbaine et paysagère. 

Sampling Des implantations de pins maritimes prélevés sur la rive faisant face au projet, sont dispersés sur la géométrie sur la future zone d'activités. Cette structure végétale est répétée et décalée à l'infini, fabriquant une seconde maille de paysage, une strate urbaine, véritable base d'une future urbanité.