Grand palais

Projet de scénographie / Grands Palais / Paris / Conception et réalisation d’une scénographie d’exposition sur la scène artistique française contemporaine dans la nef du Grand Palais - dates de l’exposition : 2 mai / 21 juin 2006) / Maître d’ouvrage / DAP et Réunion des musées nationaux / Architectes / Block architectes / Calendrier / Date de conception / juin 2006 / Type de marché / Concours / Coût du projet / 800 000 euros TTC / 6700m² 

Le projet de scénographie combine l’échelle du grand palais avec l’idée d’un laboratoire, d’un centre d’art éphémère. Les nefs sont envisagées comme un espace urbain propice à une appropriation culturelle. La force du plan du Grand Palais, la surface à ménager pour l’exposition et les contraintes réglementaires nous orientent vers un dessin linéaire. Notre proposition consiste à la mise en œuvre d’un dispositif qui vise l’autonomie des quatorze régions de l’exposition. Ainsi, nous avons souhaité développer un concept scénographique dont le parcours n’est pas linéaire mais invite à la dérive à travers les propositions des différents curateurs et artistes invités. De ce fait, les régions se disposent au centre. En contre-point de la monumentalité des nefs, nous avons pas souhaité installer de structures monumentales, mais plutôt contenir les visiteurs en périphérie pour ainsi recréer une échelle « habitable » et propice à l’appropriation. Suivant cette configuration et la notion d’éphémère, nous avons dessiné une peau épaisse constituée de gradins. Les gradins démontables confèrent au dispositif scénographique un caractère éphémère, hybridant les structures festives avec l’idée d’une topographie numérisée. L’ensemble articule l’accès aux espaces d’exposition répartis sur deux niveaux. Les lieux réservés au curateurs constituent des espaces neutres de 300m² et ne communiquent pas entre eux. A ce stade de l’étude, l’intérieur des salles d’exposition n’est volontairement pas dessiné afin que chaque curateurs et artistes puissent construire leurs projet. L’espace de déambulation situé en périphérie du dispositif fait le lien entre toutes les propositions sans nuire à leur autonomie. Cette interface constitue un réel lieu d’échange et de convivialité en marge des œuvres exposées. Elle aimante la libraire, la salle de lecture, la salle de spectacle et ménage des espace confortables à l’implantation des œuvres de grande échelle.