Kérinou

Groupe scolaire comprenant 9 classes d’école maternelle et élémentaire, un service de restauration (300 m2) et une salle de sport (200 m2) 

Coût du projet : 3 200 000 Euros HT  

Co-traitants : Guinée*Potin, Isateg, Itac, Conceptic'art

Concours non-lauréat 2004

L’implantation du projet, la volumétrie :

Sur l’espace public, le projet s’implante aux limites de la parcelle en partie Sud, et libère un espace de circulation et de parvis en partie Nord Ouest. A l’intérieur de la parcelle, l’ensemble du bâtiment structure les deux espaces extérieurs principaux de récréation pour les cycles 1, 2 et 3. Le projet, dans son dessin, affirme les limites territoriales liées au bon fonctionnement du groupe scolaire : L’espace public, les différentes unités fonctionnelles, les préaux et les cours de récréation liées aux différents cycles.

 

l’image, l’impact :

L’architecture du bâtiment se développe suivant deux principes :

Le premier consiste, dans l’implantation des différentes ailes du bâtiment, à conserver le sentiment d’ «intériorité» des espaces extérieurs de l’ancienne école. Aussi, nous avons adopté un principe de soubassement de forte inertie en béton, qui intègre toutes les unités fonctionnelles nécessitants d’être positionnées en rez-de-chaussée. Les percements aléatoires, le matriçage des parois Sud et Ouest rend ludiques les circulations et font écho aux murs de pierres de l’ancienne école.

Le second consiste à traiter les façades de l’étage suivant l’image de structures légères et colorées coiffant le RDC. Ces volumes contrastent avec le soubassement et dialoguent avec les masses végétales environnantes.

La superposition des deux typologies composent l’image d’une architecture-signal et intégrée dans le site depuis la rue Jean Bon St André.

Le projet affirme, par la gestion simple des volumes, l’expression d’une présence naturelle.

 

L’orientation, la lumière:

La répartition des différentes entités fonctionnelles privilégie des apports lumineux homogènes. Chaque cycle bénéficie d’un éclairage naturel à la fois latéral et zénithal. Afin d’éviter les surchauffes solaires et améliorer le confort visuel, l’orientation nord est privilégiée.

Les classes du cycle 1 et 2 au rez-de-chaussée sont respectivement disposées au Nord face à leur cours respectives. Les dimensions des ouvertures latérales sont déduites de cette orientation et sont complétées par un éclairage zénithal composé des sheds ponctuels. Les espaces d’enseignement du cycle 3 à l’étage sont orientés Est et Nord (vue sur la cour). Le système adopté concernant ces classes consiste en une série de sheds orientés vers le Nord et des ouvertures en bandes filantes latérales et limitées en hauteur façade l’Est.  De la même manière le gymnase est éclairé zénithalement.

Les zones de circulations sont toutes éclairées de manière naturelle. Les dimensions des ouvertures des circulations exposées au sud et à l’Ouest sont adaptées afin de limiter les apports solaires. Le travail sur l’orientation et le positionnement du projet sur le site intègre de façon précise et pragmatique la prise en compte des données à la fois climatique et d’usage.