Bureaux Le Voyage à Nantes 

Phase 2

Réhabilitation des bureaux aux 1-3 rue de Crucy pour 'le voyage à Nantes"

Conception 2013 - Livré Juin 2013

Coût du projet : 126 000 Euros HT

Shon : 1400m²

Maîtrise d'ouvrage : Le voyage à Nantes

Maîtrise d'œuvre : Block architectes / Co-traitants : Camo

Missions : Base + OPC 

Neutral reset

"Le voyage à Nantes" souhaitait revoir et réhabiliter les façades de ses locaux. Dans le continuité du réaménagement intérieur, le réhabilitation des façades a pour but de neutraliser les signes existants. Une peinture monochrome absorbe les décors et modénatures et fait glisser l'architecture vers le monolithe. La neutralité du gris reconfigure l'image du bâtiment et s'adapte, autorise les nouveaux usages du lieu. L'image est figée, le lieu disponible.


Phase 1

Restructuration des bureaux aux 1-3 rue de Crucy pour 'le voyage à Nantes"

Conception : 2010 / Livré en Juillet 2011

Coût du projet : 950 000 Euros HT

Shon : 1400m²

Maîtrise d'ouvrage : Le voyage à Nantes

Maîtrise d'oeuvre : Block architectes / Co-traitants : Sethel, Erm, Itac, Gotec

Missions : Base + OPC + mobilier

 

Etat des lieux

Les travaux de restructuration concernent le réaménagement des locaux actuels du "Voyage à Nantes" dans un bâtiment existant. Situé en plein cœur du centre de Nantes à deux pas du château des Ducs de Bretagne, il s’agit d’un ancien bâtiment industriel des usines LU, construit dans l’entre-deux guerre (entrepôts et quai de chargement). Laissé à l’abandon après le déménagement des usines LU à la Haie-Fouassière ,il a subit une restructuration complète dans les années 1989-1990 pour accueillir des bureaux. La structure est entièrement métallique : les murs en pans de fer hourdés de briques ferment un espace large recouvert de toits à double pentes sur deux ailes extérieurs, et de sheds sur l'intérieur. 

 

Simplification/rationalisation

Le travail architectural consiste ici en une simplification de la réhabilitation datant de 1990 afin de révéler les qualités esthétiques et fonctionnelles de ce patrimoine nantais. Le projet a pour objectif de mettre en avant la géométrie intérieure existante de l'ancienne usine Lu en s'appuyant sur les axes de la charpente existante. Les deux étages font l’objet d’un réaménagement complet sous la forme d’un « open space » et d’espaces partagés. Ainsi, le dessin du projet distingue deux ailes de bureaux situées sous les "chapelles" métalliques et un espace commun au centre de type "atrium" sous les toitures en shed. La partie avant "en fronton" du bâtiment a été, quant à elle, ouverte et reliée à l'ensemble des plateaux. 

 

Réactivation

L'ensemble des transformations et ajouts portent la marque d'un traitement esthétique particulier marquant une troisième "strate architecturale". Le langage industriel utilisé, passant notamment par l'emploi de menuiseries de serre horticole, permet d'atteindre le prix de 475 euros par mètres carrés. L'économie formelle de ces modifications permet de réactiver ce patrimoine industriel nantais. Les passerelles et escaliers métalliques ont été démontées afin d'être remplacées par de nouvelles et plus simples circulations verticales. La plus grande partie du mobilier a été dessiné pour l'occasion. Le mobilier est une sorte de détournement, de « Ikea hacking », qui provient des mêmes idées d'addition, de couches et de réutilisation que le reste du projet.