Lycée Général et Technologique, Aizenay (85)

Construction d'un lycée Général et Technologique..

Concours 2018

Coût du projet / 16 853 710 Euros HT

Surface / 10 000m² (sdp)

Maître d’ouvrage /  Région des Pays de la Loire

Maîtrise d’œuvre / Explorations arch. mand. / Block / EGIS / META Atelier acoustique / Conceptic'art


Patrimoine paysager valorisé
Le lycée se situe à l’entrée de la ville d’Aizenay, en lisière du grand paysage agricole, sur un terrain arboré et en pente, dont il convient de préserver le caractère naturel.
Le programme s’organise autour d’un vaste espace public multifonctionnel cadrant le grand paysage. Il se compose de 3 éléments : le volume circulaire du lycée en « lévitation », le volume semi enterré du gymnase, qui s’inscrit en contre-point du lycée, et le volume découpé des logements, qui fait écho au tissu pavillonnaire voisin.
La forme circulaire du lycée offre à la fois un écrin pour les éléments de paysage préservés, une enceinte protectrice pour les élèves, et une figure forte rayonnant à l’échelle du territoire.


Architecture solaire et durable
Le volume du lycée superpose 2 registres contrastés. Le rez-de-chaussée largement vitré et ouvert au public accueille les fonctions communes, l’étage en surplomb regroupe l’enseignement, et en partie centrale, la cour est protégée des nuisances. Cette cour est percée de 3 patios préservant les éléments naturels emblématiques du site (mare et haie bocagère), ainsi qu’une agora, point de passage créant un lien direct entre les 2 niveaux.
La façade du 1er étage, en large débord afin de protéger les façades du rez-de-chaussée, est munie d’un brise soleil diaphane et variable selon les orientations, participant au caractère iconique du bâtiment.
L’ensemble du projet reprend une même matérialité où domine le bois, à la fois chaleureux et vertueux dans le cycle de vie du bâtiment.


Entre ouverture et compacité
Le cercle est une forme compacte permettant une organisation efficace des espaces, favorisant la proximité des différents pôles, et facilitant la surveillance. Les espaces créés rapprochent et rassemblent leurs usagers.
Le rez-de chaussée se partage en une façade largement vitrée ouverte sur le parvis, regroupant l’entrée, le CDI, la restauration et la salle polyvalente, et une partie plus fermée accueillant les fonctions support.
Les locaux s’organisent autour d’une circulation en tripode qui sépare les fonctions, et de 3 patios, qui apportent lumière, air et vue dans la profondeur du bâtiment. En partie centrale, la maison des lycéens et l’agora créent le lien entre 2 niveaux.
A l’étage, les locaux d’enseignement s’enroulent autour de la cour, en double ou en simple épaisseur, desservis par des circulations éclairées naturellement. La vie scolaire bénéficie d’une vue panoptique tant sur la cour que sur l’entrée de l’établissement.


Evolutivité et polyvalence des usages
Le bâtiment est conçu comme une vitrine ouverte sur la ville, permettant un véritable rayonnement de l’enseignement dans la vie collective.
Il est également conçu pour être flexible et évolutif dans le temps, tant par son ossature poteaux poutres, ses cloisonnements légers, ses trames génériques, que dans l’organisation des réseaux.
La forme compacte du lycée permet de confiner le programme sur le haut du site, et libère un foncier conséquent pour d’autres usages.