Maison des arts et de la culture

Concours international d’architecture

En collaboration avec Stéphane LAGRE

Beyrouth, Liban, 2009

 

Le projet consiste à habiter la forme d’un "objet trouvé", issue du contexte urbain, de cet ancien quartier de Beyrouth bordé par le "ring road". La forme du projet est donc une station service générique dont l’échelle est augmentée jusqu’à atteindre les limites que le prospect autorise. Ce geste nous permet d’inscrire notre projet sur un plan paysager. Le concept de paysage rassemble, ici, aussi bien le sens d’un rapport à un territoire physique (celui du centre ville de Beyrouth et plus particulièrement du quartier de Ghalghoul), qu’à un territoire culturel et esthétique (celui de la création contemporaine). Ainsi prélever un élément de territoire ordinaire, une station service, tout en augmentant son échelle de 600%, nous permet d’articuler le territoire banal et générique de l’autoroute à celui spectaculaire des skycrapers. De même le détournement de l’objet trouvé fait parti de la création contemporaine autant au niveau des arts populaires que celui d’une culture plus savante. C’est pour nous le moyen de tisser des connivences avec les futurs usagers du MAC et de la ville en particulier, ainsi qu’avec le monde de la culture et de la création en général