Collège 600 HQE et BBC "la Grande Métairie"

Reconstruction d’un collège basse consommation pour 600 élèves

Coût du projet : 7 500 000 HT

SHON : 3 900 m2

Concours 2013 - non-lauréat

Maître d’ouvrage : Conseil Général des Côtes d’Armor

Maîtrise d’oeuvre : BLOCK architectes mandataires, Guinée*Potin Architectes co-traitants / Co-traitants : ISATEG Atlantique, Area Canopée, ITAC,Conceptic’Art

Fédérer les éléments en présence

Dans le cadre de la reconstruction du Collège, ils’agit de fédérer les éléments en présence, l’enjeu étant de valoriser l’image et la lisibilité du collège, tout en ne marquant pas une rupture trop prononcée avec l’architecture environnante. Ces intentions définies ainsi par le plan de masse posent notre projet en articulation de typologies déjà construites. Notre intervention choisit d’inventer une transition volumétrique possible au sein de ce contexte, contribuant ainsi à donner au site et au bâti existant une dimension actuellement absente.

 

Orientation et lumière

L’organisation fonctionnelle du projet propose de positionner et d’articuler clairement ses entités à partir d’un HALL/ATRIUM central ouvert sur les espaces d’accueil et sur les étages, dans une logique de fluidité, de lisibilité, et de convivialité des espaces. Baignés de la lumière de l’atrium et transparent du Nord au Sud, du parvis à la cour, les espaces d’accueil prévoient une atmosphère chaleureuse à travers des matérialités naturelles (sol, cloisonnement et parement bois jouant le rôle d’absorbant acoustique), et une chromatique en harmonie avec l’environnement paysager du parvis sur lequel ils s’ouvrent largement.

 

Les matériaux

Le projet ne suppose que des techniques constructives simples et les matériaux prévus sont d’une mise en oeuvre éprouvée, tant d’un point de vue environnemental que technique. Tenant compte des performances énergétiques de l’équipement, nous avons adopté le principe d’une structure et ossature en poteau-poutre béton, isolée par l’extérieur et enveloppée d’un bardage en étages. Un béton cyclopéen (béton contenant des gros blocs de pierre) est utlisé pour le parement des voiles du RDC. Ces solutions présentent un gage de pérennité des matériaux, renforcent l’inertie du bâtiment, permettent une gestion de chantier propre, et une évolutivité/flexibilité des locaux dans le futur.