usine élévatoire, saint-nazaire (44)

Reconversion et valorisation d’une ancienne usine de pompage, patrimoine industriel du début XXème

AMI 2018 - Phase finale

Surface / 3 500 m²

Commanditaire /  Nantes - Saint-Nazaire Port

Maîtrise d’œuvre / BLOCK + CETRAC

UE.gif

“ Ceci n’est pas un hôtel”
En France, en Europe et dans le monde entier, des lieux ouvrent dans des endroits chargés d’histoire : d’anciennes usines, des conserveries, des filatures, des halles... Riches d’un patrimoine industriel important, les villes occidentales redynamisent leurs friches par des lieux emblématiques, et atypiques. Elles associent alors leurs histoires d’hier à celles d’aujourd’hui et de demain. L’Usine Élévatoire est plus qu’un hôtel, c’est une destination. L’hôtel n’est qu’une composante de cette destination. Il s’agit de construire un nouveau lieu où l’offre culturelle, sociale et commerciale est rassemblée en un seul endroit. La polyvalence de l’offre conduit à des synergies de rencontres multiples, pluri-disciplinaires et transversales. L’Usine Élévatoire doit représenter, dès demain, une destination touristique, portuaire et historique de Saint-Nazaire.

Réactiver le quai
L’extension de l’Usine Élévatoire se fait à l’axe de la cheminée. Elle prend la matérialité brique pour affirmer sa connivence patrimoniale. Le volume s’aligne au droit de la terrasse, lui donnant ainsi un caractère plus intime, la protégeant du vent et annonçant l’entrée du Restaurant. La transparence du rez-de-chaussée laisse passer les regards vers la promenade et sur la cheminée intérieure. L’implantation perpendiculaire au quai permet de ménager des porosités vers la mer. Les vues arrière sur l’océan sont préservées, des passages piétons sont possibles.

La position transversale crée des vues directes sur la parcelle 11. Le devenir de cette parcelle mitoyenne est donc indissociable du programme hôtelier. Nous proposons que la parcelle 11 devienne une respiration végétale, en tout ou partie, entre les futurs programmes et l’Usine Élévatoire.

Par ce dispositif la volumétrie de l’Hôtel trouve un contre-point en creux, préservant ainsi les perspectives et les vues hautes depuis la place de la Rampe. Un passage piéton en continuité de la rue de la Vieille Église permettrait, après la descente d’un escalier en perspective, un accès direct à la grande promenade. Le petit Maroc ouvre ainsi une relation immédiate à la mer.

Composition classique - Ecriture contemporaine
L’Usine Élévatoire appartient au patrimoine maritime national. Son écriture s’inscrit dans l’histoire de l’architecture industrielle du début du siècle, celle des machines, où ingénierie rime avec progrès. La façade principale sur l’écluse, d’une parfaite symétrie, est axée sur l’avant-corps et son horloge. Seule la cheminée se désaxe et affirme, par sa hauteur, un signal fort à l’échelle de la baie. Nous proposons d’organiser l’ensemble du projet autour de la cheminée symbole :

- L’existant est entièrement préservé, dans ses formes intérieures et extérieures, il s’agira d’une réhabilitation sans rajout, où l’ensemble «mur-plancher-toiture» est préservé ou rénové.

- L’extension en R+4 s’organise autour de l’axe de la cheminée, depuis l’entrée Nord. Le volume en extension constitue la quatrième nef. En parfaite symétrie, il réécrit la composition architecturale sur l’axe de la cheminée.

Le public entre dans la salle des machines, en double hauteur. Une passerelle enjambe la fosse dans l’axe de la cheminée et conduit à la troisième nef. On découvre alors, au milieu d’un immense atrium couvert et vitré, la cheminée traversant l’ensemble du volume en extension. Cette perspective verticale met en scène, par le vide et la lumière, toutes les qualités architectoniques de cette cheminée-symbole.

Au pied de l’atrium, le grand bar et le Restaurant Fooding s’ouvrent sur une terrasse panoramique et sur la mer. Aux étages, les chambres de l’hôtel tournent en coursives autour de la cheminée et profitent des vues mer.