Pradenn

Construction de 89 logements (51 en locatifs et 38 en accession)
Coût du projet : 7 100 000 Euros HT / SHON : 6740 m²  1 250 €/m² Shab (après décompte définitif)
Conception : 2010 / Livraison : 2013
Maître d'ouvrage : Harmonie Habitat 
Maîtrise d'oeuvre : Block Architectes 
Co-traitants : Guinée*Potin Architectes, CETRAC, ITAC 
ETS: SA PILET lot GO / AXIMA lot bardage couverture / TPSB lot Jardin d'hivers

Bâtiment BBC-Effinergie

Bâtiment A :Cep : 36,78 kWhEP/m²/an, Conso chauffage : 6,28 kWhEP/m²/an, Perméabilité à l’air : Q4=0,29 m3/h/m²

Bâtiment B : Cep : 35,94 kWhEP/m²/an, Conso chauffage : 10,73 kWhEP/m²/an, Perméabilité à l’air : Q4=0,2 m3/h/m²

Bâtiment C : Cep : 33,86 kWhEP/m²/an, Conso chauffage : 7,78 kWhEP/m²/an,Perméabilité à l’air : Q4=0,37 m3/h/m²



Photographies juillet 2013

Simplicité et compacité

 Le programme comporte 89 logements sociaux dont 51 en locatif et 38 en accession. L’ensemble est situé dans la ZAC de la Pelousière, un des pôles de développement urbain du grand Nantes. Le projet cherche à conjuguer densité, mixité d’usage et confort pour les futurs habitants.

Un paysage réinventé

 Il s’agit d'un projet qui vient s’insérer et interagir  avec le contexte. Une place centrale, filtre les espaces et la progression du public vers le privé. Ainsi, les séquences paysagères et construites sont les suivantes : rampe d’accès, stationnement aérien intégré au mouvement du sol, ou en sous-face des habitations, cheminement piéton, accès verticaux, logements aux étages, et enfin loggias.

La forme générale du bâti prend appui sur  une typologie agricole présente dans l’histoire du site, un hangar à l’échelle du paysage. Le projet cherche à retrouver cette matérialité du hangar par l'emploi d'un matériau industriel, du bardage Eternit (à l'origine prévu ondulé sur les murs et toitures, finalement lisse sur les murs)

Cette forme simple et efficace construit la fiction d’une « grande maison de campagne ».

Dans un second temps le projet de Pradenn vient prélever  « l’échelle domestique » issu du pavillonnaire proche par l’adjonction de clôtures bois et de serres / vérandas empruntées au jardin.

Ce prélèvement à la manière d’un « copier/coller » rappelle au collectif la somme d’individu et marque la dimension individuelle et résidentielle d’un programme qui tente d’échapper à ces codes habituels.

L’ensemble est un échantillonnage réinterprété de l'environnement du quartier, à l'échelle du bâtiment.

Les trois bâtiments / hangar sont "posés" sur un socle béton soulevé du sol. L'espace intermédiaire est soit ouvert, sur pilotis, au niveau des stationnements, soit flanqué de talus végétalisé, comme une continuité de la place centrale intégrant le bâtiment.

Confort et économie d'énergie

 C’est avant tout depuis l’intérieur que les logements ont été pensés et conçus, en relation avec la nature environnante. Ainsi, les logements sont, pour la majorité, traversant et/ou à double orientation d’angle. Tous les espaces sont étudiés pour bénéficier de vues extérieures et d’éclairage naturel. Les plans des logements reprennent le principe structurel «traversant », par voile de refend béton séparatif. Jouant sur la compacité et l'isolation par l'extérieur, le projet atteint alors les objectifs du label BBC-effinergie.